..logo


   Accueil

   L'Association

   Les activités

   Contacter

   Situer

   Adherer

   Le Musée

   L'Estracelles

   Liens

   Plan du site



LES AMIS DU MUSEE de BETHUNE
et de L'ESTRACELLES A BEUVRY






ETABLISSEMENT DESCAMPS
 

En continuité dans la vie béthunoise, Claude Descamps est Prévot de la Confrérie des Charitables, et son fils Alain, mayeur.

Jules DESCAMPS est né le 16 novembre 1889 à Haubourdin. Son père, Jules Descamps, était tonnelier de son état.

Après un engagement de quatre années de guerre, il revient à Haubourdin, mais la scierie où il travaillait, a cessé son activité. Il trouve rapidement du travail aux Etablissements Outrebon à Béthune comme commercial. Mais comme dans la région, les besoins en bois pour la reconstruction sont énormes, il crée sa propre scierie avec des associés.

En octobre 1919, Jules épouse à Metz, Anne Sarg, fille de serrurier. Trois garçons et trois filles viendront agrandir leur foyer.

.....

L'entreprise, bâtie rue d'Estaires à Béthune, prospère bien. Le terrain se trouvait séparé du canal de la Lawe par le chemin n° 177, longeait la voie ferrée des tramways. Jules obtient l'autorisation de construire un appontement sur le canal et il établit une voie ferrée traversant la route.En 1926, l'achat de nouvelles machines est nécessaire. En particulier, une scie à grumes pour débiter les bois de pays est capitale afin d'alimenter les charrons et menuisiers, pour la fabrication des meubles, cercueils, matériel aratoire, et chantiers de bateaux.

Au fil des années, l'entreprise prend de l'importance. En 1938, Jules Descamps gère seul la scierie. Il décide de construire une habitation attenante à l'entreprise. Il confie la réalisation des plans à René Évrard, architecte à Béthune. En 1939, il rentre dans la Confrérie des Charitables.

Puis arrive la guerre avec ses difficultés. Il décède en 1942, confiant le gestion de l'entreprise à son épouse.

En 1954, Madame Descamps crée une SARL familiale. Claude, son dernier fils, qui est dans l'affaire depuis 1948, en prend la direction.

En 1955, Claude épouse Raymonde Saudemont. Deux fils, Philippe et Alain, formeront la 4ème génération.

L'activité générale progresse, mais celle de la scierie diminue par manque de matière première dans la proche région. Par contre, la vente du bois du nord (Suède, Finlande, Russie) s'accroît pour la reconstruction et l'entretien du parc immobilier des Houillères. La vente des bois africains (niagon et sipo) s'intensifie.

En 1960, la création de la zone industrielle A avec les usines Firestone, Tolartois, Bénoto, redonne un élan aux Etablissements Descamps. La route d'Estaires augmente en circulation, elle est rénovée et devient l'Avenue Kennedy.

Dès 1975, la menuiserie industrielle se développe. En 1980, ouverture d'une succursale des Etablissements Descamps à Marcq-en-Bareuil. Philippe en prend la direction.

En 1982, modernisation des locaux de Béthune. Alain, le 2ème fils de Claude, entre dans l'entreprise. Il épouse Fatima. De leur union naquirent deux garçons et une fille (5ème génération).

La dynastie Descamps continue puisqu'en 1984, Philippe Descamps épouse Michèle: ils agrandissent la famille avec trois enfants, Stéphane, Mathieu et Mary.

En 1990, installation d'une entreprise à Dunkerque.

En 1991, Claude Descamps prend sa retraite et confie la direction générale à son fils Philippe. Son fils Alain prend la direction du site de Béthune.

En 1992, ouverture d'une succursale à Goussainville: Stéphane Descamps en prend la direction en 1995.

En 2001, reprise d'une société dans le Haut-Rhin.

Acquisition d'une société de placage de chants à Liévin. Mary Descamps (5ème génération) en prend la direction.

Le groupe DESCAMPS, c'est 6 agences au nord de Paris

avec un effectif de plus de 150 personnes.

 

Annette Rimetz





Retour au menu