Ladislas Kijno, figure majeure du mouvement de la peinture informelle

Ladislas Kijno, Noeux les Mines (1921 – 2012)

Figure majeure du mouvement de la peinture informelle.

Portrait Ladislas-KIJNO

Ladislas Kijno (né le 27 juin 1921 à Varsovie et mort le 27 novembre 2012 à Saint-Germain-en-Laye), est un peintre naturalisé français en 1929. Il s’installe en 1925 à Nœux-les-Mines, petite ville du Pas-de-Calais. Installé en région parisienne depuis la fin des années 1950, il a, au fil des décennies, multiplié les vaporisations en peinture et s’est imposé comme l’un des maîtres de la technique dite du froissage, puis, plus tard, celle de la toile froissée, donnant ainsi du relief à ces surfaces ; ce sera désormais là l’une des caractéristiques, une sorte de signature, dans l’œuvre de l’artiste.

Avant-gardiste dans l’utilisation des bombes aérosols, au point que certains le considèrent comme un des pères spirituels du street-art français.

Figure majeure du mouvement de la peinture informelle.

Tableau Hommage à Rimbaud et Louise Michel
Hommage à Rimbaud et Louise Michel

Sa rencontre avec Louis Aragon et Francis Ponge en 1943 l’a également amené à beaucoup œuvrer en collaboration avec des poètes. D’innombrables hommages habitent ses créations : Nicolas de Staël, Nelson Mandela, Galilée puis Gagarine ; mais encore les combats aux côtés des peuples algériens ou vietnamiens, mais aussi Tahiti, la Chine, l’île de Pâques.

Kijno au Plateau d’Assy

Bientôt, Kijno, atteint de tuberculose, voit ses études compromises. De 1942 à 1954, il fera de longs et nombreux séjours en sanatorium, sur le plateau d’Assy en Haute-Savoie. Sollicité en tant qu’artiste et curiste, comme témoin de tous les malades passés par le plateau d’Assy. L’enjeu est de taille,  il relève le défi et peint « La Cène » sa première grande composition, placée au-dessus de l’autel de la crypte.

Kijno - tableau La Cene
Peinture à l’huile et fusain de 120×275 cm représentant Jésus et les apôtres (1949-1950)

En 1955, il brûle la totalité de ce qu’il a peint depuis deux ans (250 toiles) et part s’établir à Antibes. Son œuvre est dès lors placée sous le signe d’une exigence implacable.

En 1969, le combat pour Angela Davis inspire à Kijno une longue série de thématiques sur « La Femme Debout ».

Angela Davis et Kijno
Tous deux se lieront d’amitié et en 1975, elle viendra rendre visite à son ami dans sa maison à Saint-Germain-en-Laye

Dans les années 1990, il travaille à la rose du portail de Notre-Dame de la Treille de Lille. Elle sera achevée 9 ans plus tard …

Notre dame de la treille - face ext et int de la rosace
Notre dame de la treille – face extérieure et intérieure de la rosace

Immense artiste, mondialement reconnu, présent dans les collections de nombreux musées internationaux, il a toujours conservé le contact avec proches et amis restés au pays et fera une donation de 30 tableaux et 7 dessins à la ville de son enfance. (en exposition permanente à Noeux) …

Tableau du petit prince
Hommage à Saint-Éxupéry – Exposé à l’école qu’il fréquentait étant enfant

Sa riche carrière ne peut pas tenir dans cette page. Si vous voulez redécouvrir Kijno, Nicole Secq, une de nos adhérente férue d’art contemporain, nous a écrit un superbe article de 12 pages dans notre bulletin de juin 2019.

Donation Kijno : Hôtel Communautaire de Nœux-les-Mines, 138 bis rue Léon Blum, (face au lac). Le site : Kijno – Noeux-les-Mines

Site officiel : http://www.kijno.com/

Le livret de 16 pages couleurs, écrit par Nicole Secq, extrait du Bulletin n°41 des « Amis du Musée de Béthune »,  en téléchargement ici : Livret Kijno


Retour vers la page des peintres Artésiens


Lien vers la page d’accueil : Les Amis du Musée de Béthune