Nicolas Gombert

Nicolas Gombert (1495-1556)

Portrait Nicolas-GombertNicolas Gombert (vers 1495 – vers 1556) est né en Flandre française, à La Gorgue . Nicolas Gombert est un compositeur de l’École franco-flamande, maître des enfants de chœur de la “Capilla flamenca” (Chapelle flamande) de Charles Quint et, plus généralement, responsable de cet ensemble vocal, également instrumental, composé (comme partout ailleurs dans les églises européennes) d’hommes adultes professionnels et de garçons (souvent futurs professionnels).

En 1526, il est chanteur à la chapelle à la cour de Charles V, et à partir de 1529, maître des enfants.

Il accompagne la cour dans ses voyages en Espagne, Italie, Autriche, Allemagne. Il n’est pas maître de chapelle. Cette fonction est assurée par Adrien Thibault, dit Pickart puis par Crecquillon. Mais Gombert est compositeur pour les grandes cérémonies.

enfant de coeurClerc, peut être prêtre, il a des bénéfices ecclésiastiques à Courtrai, Lens, Metz, un canonicat à la cathédrale de Tournai en 1534.

Sur les listes de la chapelle impériale de 1540, le nom de Gombert disparaît au profit de celui de Cornelius Canis. Selon Jérôme Cardan (1501-1576), Gombert aurait violé un garçon du service de l’empereur, et aurait été condamné aux galères et à l’exil.

Toujours selon Cardan, il aurait alors composé les chansons du cygne grâce auxquelles il aurait obtenu son pardon. Il n’existe pratiquement pas d’informations sur sa vie après son retour.

En 1547, un de ses motets est envoyé (depuis Courtrai) accompagné d’un hommage à Charles. En 1556, Hermann Finck écrit comme si Gombert était vivant. D’autres sources (Guicciardi, Cardan) indiquent en 1561 et 1565 que Gombert est décédé.

phonographeÉcouter Nicolas Gombert :

Puisqu’ainsi est : Ensemble Clément Janequin, Dominique Visse

Lugebat David Absalon : Choir of Merton College, Oxford

Motets – Musea lovis : The Golden Age of European Polyphony


Retour à la page des musiciens Béthunois