René Ducourant, créateur de l’Unité d’Art Sacré de Gosnay

René Ducourant, Hesdigneul 1932

Créateur de l’Unité d’Art Sacré de Gosnay

Portrait de Ducourant

René Ducourant est un peintre connu pour son travail réalisé durant des années pour l’église de Gosnay. Il est pourtant bien plus que ça. L’homme est réputé bien au-delà des frontières françaises pour ses marines et ses portraits. Il a aujourd’hui des toiles partout dans le monde et ne rêve plus que d’une chose, qu’elles soient exposées et appréciées chez lui.

Autodidacte, de renommée internationale, il a d’abord exercé le métier artisanal de Peintre en Lettres pour subvenir à ses besoins, tout en menant de front grâce à l’amour de son épouse Bernadette, de ses quatre fils et de la Peinture.

Le peintre dans son atelier
Le peintre dans son atelier

Unité d’Art Sacré

Pour célébrer le Grand Jubilé de l’an 2000 et le 2000ème anniversaire de la naissance du Christ, René Ducourant décide de consacrer plusieurs années de sa vie à la création d’un ensemble d’œuvres inspirées par sa foi. Il lance dès 1998, le projet de créer une Unité d’Art Sacré dans l’église de son village, Saint-Léger de Gosnay, en état de délabrement, 70 œuvres d’art, peintures, vitraux, sculptures, dont 22 tableaux sur le thème de la vie du Christ de l’annonciation, 10 vitraux (4 pour le cantique des cantiques et 4 pour le cantique du Magnificat), créées bénévolement et qu’il offre à Artois Com.  L’Unité d’Art Sacré, créée par un seul artiste, est unique au nord de Paris.

Vitraux Gosnay
Vitraux dans l’Unité d’Art Sacré de l’église Saint-Léger à Gosnay

Une unité d’art sacré, c’est un lieu entièrement investi par un artiste. René Ducourant a ainsi habillé l’église de Gosnay de ses œuvres, peintures et sculptures. Il a ainsi réalisé l’autel, mais il s’est aussi formé à l’art du vitrail, refaisant tous les vitraux de l’église avec deux thèmes : le Magnificat et le Cantique des cantiques.

Pont Aven

Attiré par Gauguin il découvre Pont-Aven, cette petite ville du Finistère surnommée la cité des peintres. « J’aimais beaucoup Gauguin.  En 1984, on proposait aux peintres d’exposer pendant un mois pour 5 000 francs. J’ai envoyé des photos de mes œuvres et on a accepté de les exposer l’année suivante. Dès la première exposition, j’ai vendu dans le monde entier. » Une révélation pour l’artisan qui est devenu artiste.

Le succès est toujours au rendez-vous. En 1988, René Ducourant crée sa galerie « Ty Aven ». «Ça fait vingt-cinq ans que j’expose et que je vends là-bas». Mais maintenant, c’est un galeriste qui gère la galerie.

Marines

Marine

Tableau Marine

Fleurs

Quelques-dahlias-cosmos
Quelques Cosmos et mes Dahlias

Ducourant - Fleurs

En 1966, René Ducourant expose pour la première fois à Béthune. Près de 53 ans après sa première expo, victime d’un AVC en 2017, il revient en 2019 fêter son jubilé à la chapelle Saint-Pry autour de ses œuvres, celles d’un peintre considéré de son vivant comme un des plus grands des Hauts-de-France.

René Ducourant dans son atelier
Un clic sur l’image pour voir les photos de la cérémonie

Lien vers l’unité d’Art Sacré : Eglise Saint Léger Gosnay


Retour vers la page des peintres Artésiens


Lien vers la page d’accueil : Les Amis du Musée de Béthune