Victor Simon – Peintre Médium spirite

Victor Simon, Bruay-en-Artois, (1903-1976)

Le Peintre spirite, qui refusait de vendre ses toiles

Photo de Victor Simon

Né dans la ville minière de Bruay-en-Artois (actuellement Bruay-la-Buissière) dans le Pas-de-Calais, fils de mineur, Victor Simon commence aussitôt a travailler à la mine dès l’âge de 12 ans. En 1926, il obtient un poste dans les services de comptabilité des mines, qu’il quitte en 1930 pour tenir un café-tabacs à Fouquières-lez-Lens

En 1933, il reçoit un premier message médiumnique. Cette voix l’amène à réaliser sa première toile monumentale, de deux mètres sur quatre, intitulée « Résurrection »,  qui fut exposée au Salon des Indépendantes de 1935. Il réalise dès 1937 la « Toile Judéo-Chrétienne ».

Victor Simon - toile resurrection
Victor Simon – devant sa toile « résurrection »

Il a alors 30 ans. Puis, il rencontra Augustin Lesage, qui vivait dans une ville voisin (Burbure). Comme Lesage, Victor Simon se met à peindre de grands tableaux aux motifs décoratifs et aux couleurs claires.

victor-simon-la-toile-judeo-chretienne
La Toile judéo-chrétienne, 1937, huile sur toile, 1,96 × 3,00 m

De 1933 à 1972, Victor Simon a peint des centaines de petites toiles et une dizaine de grandes, couvrant environ 80 m25. Elles sont toutes composées comme une page d’écriture, de haut en bas et de gauche à droite. Les couleurs sont posées selon un procédé proche du pointillisme, les gouttes de couleur pure dessinant des figures géométriques, des arabesques, des hiéroglyphes, parfois des figures humaines, et des symboles d’inspiration égyptienne, hindou, byzantine.

Tableau de Victor Simon -La toile bleue
La Toile Bleue (mai 1943 – octobre 1944), 1,90m x 4.98m (10m²)

Souvent exposées, Victor Simon n’a jamais vendu ses toiles.

tableau Cosmogonie
Cosmogonie – La Terre, (1955)

Victor Simon était avant tout un homme spirituel dont la médiumnité s‘extériorisait d’elle même par la peinture. Il s’appuie sur ses expériences personnelles pour réaliser ses compositions, où apparaissent des figures chrétiennes mêlées à des éléments d’autres religions, une sorte de syncrétisme religieux. Ses œuvres sont accompagnées par des ouvrages et des conférences sur le sujet du spiritisme, écrit et donné par Victor Simon lui-même.

la toile jaune
la toile jaune (1970-1971)

Guérisseur et conseiller spirituel, il fonde en 1947 la revue Forces Spirituelles. Il occupe ensuite de nombreuses fonctions en rapport avec le spiritisme, notamment président du Cercle d’Études Psychiques d’Arras en 1949, président de la Fédération Spiritualiste du Nord et délégué de l’Union Spirite Française en 1954. En 1968.il revient s’installer à Arras où il réalise sa dernière grande toile, la « Toile Jaune », en 1971, cinq ans avant sa mort.

Site officiel : http://victorsimon.nexgate.ch/index.html


Retour vers la page des peintres Artésiens