Assemblée Générale 2022

Report de notre Assemblée Générale du Samedi 22 Janvier 2022.

La 52ème assemblée générale ordinaire s’est tenue le
SAMEDI 2 AVRIL 2022  à 14h30
à LA CHARITÉ- rue Fernand Bar- salle du 2ème étage.

Bureau de AduM
Une partie du Bureau

ORDRE DU JOUR

Accueil des participants

PARTIE STATUTAIRE

  • Rapport moral

L’assemblée s’était ouverte par la remise de la médaille d’honneur de la Ville à Michel Kubitowicz, concepteur et administrateur du site Internet.  Illustré par un diaporama, le bilan moral d’une année rétrécie par la pandémie a mis l’accent sur les interventions réalisées à la demande de la Ville : visites guidées de l’église Saint-Vaast, de la tour Saint-Ignace, de la rue de la Délivrance,  les déambulations de « Kiosque en culture » au jardin public, tec. « Le rôle d’une association, c’est aussi de servir son territoire », soulignait le président.

  • Rapport d’exploitation

Du rapport d’exploitation, présenté par le trésorier Jean-Claude Danré, on retiendra que l’association a investi dans  l’acquisition de matériel  informatique : (remplacement de l’ordinateur, achat d’un scanner vertical pour documents A3) et qu’elle a dû puiser dans ses réserves  pour compenser un déficit occasionné  par douze mois sans cotisations.

  • Élections au Conseil d’Administration

Membres sortants : Jean-Jacques BINOT- Bernard CARON- André DELHAYE- Christian LARIVIERE- Ginette LOISEAU- Pierre MAMONTOFF

Lors du renouvellement du tiers sortant du conseil d’administration, l’assemblée a réélu Jean-Jacques Binot, Bernard Caron, André Delhaye, Christian Larivière, Ginette Loiseau et Pierre Mamontoff.

INFORMATION IMPORTANTE :
Lors du conseil d’administration du mercredi 6 avril :

– Jean-Jacques BINOT, collectionneur, responsable de diverses expositions (Chapelle Saint-Pry, journées du patrimoine…),
– Christian LARIVIERE, coresponsable du Bulletin et de la Gazette,
– Daniel BRETTE, président sortant,
ont donné leur démission.
– Michel KUBITOWICZ, créateur et web-master du site, a fait part de sa décision de limiter drastiquement ses engagements.

DÉFENSE ET ILLUSTRATION DU PATRIMOINE HISTORIQUE :

  • Espace Philippe Decroix

Une équipe de quatre personnes travaille à l’aménagement de l’espace Philippe Decroix. Il occupera deux pièces du premier étage, avec fenêtre sur le bâtiment qui abritait l’atelier de l’artiste, a indiqué Bernard Caron. « Cet espace pourrait être considéré comme la figure de proue, le symbole de la mise en valeur du patrimoine local », poursuivait-il. « Grâce à un don de la famille Decroix, une exposition permanente de ses dessins, de ses sculptures pourra être envisagée. On y évoquera aussi ses nombreux chantiers. Actuellement, nous terminons la première phase du travail, la vérification de chaque dossier. Dans un deuxième temps, chaque dossier fera l’objet d’un inventaire d’archive qui sera numérisé. Une présentation audiovisuelle viendra ajouter de la vie à l’exposition permanente. »

Expo Philippe Decroix
Journées du Patrimoine 2021 : Expo Philippe Decroix
  • Les journées du patrimoine 2022

Les prochaines journées du patrimoine seront consacrées à la cité des Cheminots, a annoncé Bénédicte Caux. Pour son exposition, qui pourrait se dérouler à l’école Buisson, notre association est à la recherche de photographies et de témoignages. Les anciens de la cité des Cheminots souhaitant faire partager leurs souvenirs seront les bienvenus à la permanence bibliothèque chaque samedi de 9 h30 à 11 h 30 au 21, rue de la Délivrance.

  • Devenir du Musée régional d’Ethnologie
Photo réserve du musée
Réserve du Musée d’Ethnologie régionale de Béthune

Tour d’horizon amer du président s’interrogeant sur les raisons d’être d’une association fondée voilà un peu plus d’un demi-siècle. « Le musée n’a plus de conservateur depuis dix-sept ans.Lorsque j’ai entamé mon mandat, il y a neuf ans, neuf personnes y travaillaient encore. Il n’en reste que deux et demie. Nous sommes devenus les Amis des Musées des autres ! » Quant à l’horizon du manoir de l’Estracelles, il semble tout aussi bouché.
« Il n’y a effectivement que deux personnes et demie, ce qui n’est pas compatible avec le travail nécessaire à l’entretien, au maintien des collections», admit l’adjointe à la culture, qui y voit « un sujet brûlant ». La DRAC, annonçait-elle, a proposé de subventionner à hauteur de 60% la première année le recrutement d’un conservateur ou d’un assistant de conservation. Ce poste pourrait être créé à l’échelon de la communauté d’agglomération qui souhaite valoriser ses différents musées (de la chaussure à Lillers, de la mine à Auchel, Bruay et Noeux, etc.) « Pour l’instant, je n’ai pas de réponse », a coupé court l’adjointe qui ne s’est pas prononcée sur la suggestion d’implanter le musée à la Chartreuse de Gosnay ni sur celle d’installer les collections de gravures historiques à La Banque.

  • Devenir du manoir de l’Estracelles à Beuvry

Photo de L'Estracelles

L’exercice est devenu rituel  pour l’adjointe à la culture devant les Amis du Musée. Maryse Bertoux a passé en revue les futurs chantiers du patrimoine.

Mme Bertoux
Explications de Madame Bertoux lors de l’assemblée

Chapelle Saint-Pry.- Des travaux de charpente et de couverture (400 000 euros) y seront entrepris à la mi-juin.

Jardin public.- Il sera fermé à partir du 15 septembre pour démonter les grilles et les pièces du kiosque qui partiront en atelier pour être rénovés. Les deux stèles vides seront démontées.

Beffroi.- Il reste une dernière phase démarrée fin septembre qui concerne le carillon et la cabine du carillonneur. Les cloches manquantes seront fondues et installées avant la fin de l’année.

Hôtel de ville.-La rénovation de la façade démarrera en janvier quand le marché de Noël sera terminé. Dans un second temps, les vitraux intérieurs seront refaits et les fenêtres changées.

Eglise Saint-Vaast :-Il y en aura pour 10 millions d’euros. La municipalité avait envisagé de lancer le chantier en 2023 mais attendra encore un peu en espérant obtenir le classement de l’édifice aux Monuments historiques, ce qui permettrait d’obtenir des subventions plus importantes. Le nouveau directeur de la DRAC, Hilaire Multon, rencontré en décembre, s’est montré optimiste et a promis une réponse en juillet. Jusqu’en 2025, l’église sera mise sous cloche : un énorme parapluie sera installé au dessus du transept pour éviter les infiltrations d’eau..L’objectif est de réaliser les travaux, devant durer trois ans, avant le centenaire en 2028.

Daniel Brette
Le Président des Amis du Musée depuis neuf ans, Daniel Brette tourne la page

C’est sous des applaudissements nourris que s’est achevée l’assemblée  générale des Amis du Musée, samedi 2 avril, à la Charité. L’assistance debout  rendait hommage au président Daniel Brette venant d’annoncer qu’il tirait sa révérence

Cette déclaration du président restera le fait marquant de l’assemblée générale 2022, exceptionnellement amputée de son moment de convivialité. En descendant les escaliers de la Charité, des adhérentes commentaient à chaud : « On comprend que M. Brette  ait envie de souffler après toutes ces années. Nous le regretterons. »


La médaille d’honneur de la Ville à Michel Kubitowicz

Créateur et administrateur du site des Amis du Musée, metteur en page du bulletin et de la gazette, Michel Kubitowicz a reçu la médaille d’honneur de la Ville. En la lui remettant au nom du maire, Maryse Bertoux, adjointe à la culture a fait l’éloge d’un homme dont les compétences, la générosité, le désintéressement et l’espièglerie sont appréciés bien au-delà du cercle associatif. La représentante de la municipalité l’a félicité de contribuer au rayonnement de Béthune. Plus de 25 000 pages consacrées notamment aux musiciens aux architectes et aux peintres artésiens ont été visitées dans le monde entier depuis leur mise en ligne.

Remise médaille Michel

« Je suis un homme de l’ombre », a déclaré le récipiendaire avant de remercier Olivier Gacquerre d’avoir restauré des vestiges du passé et fait de Béthune une ville où un natif de Bruay a plaisir à vivre. Puis il a loué la formidable énergie déployée par Daniel Brette pour défendre la raison d’être du musée et il lui a exprimé sa reconnaissance pour sa confiance et ses encouragements constants. Enfin avant un facétieux clin d’œil à la mémoire de ses parents médaille d’honneur, eux aussi en 1995, pour leur 50 ans de bénévolat, il a salué en Annette Rimetz « une secrétaire irremplaçable » en invitant à venir goûter son café à la permanence du samedi matin au 21, rue de la Délivrance où se retrouvent les mémoires vivantes de la cité.


Lien vers la page d’accueil : Les Amis du Musée de Béthune