Les fortifications de Béthune au long des âges

Une conférence de Léo Machinet

Lundi 30 mai 2022 à 18 heures
au Théâtre de Poche, rue Fernand Bar à Béthune

La conférence a pour but premier de permettre à chacun de situer les fortifications de Béthune grâce à un portrait établi à partir des représentations iconographiques de la ville. Ainsi, en parcourant les plans et vues plus ou moins connues, nous nous intéresserons aux évolutions perceptibles et aux vestiges encore en place. De ce fait, les résultats archéologiques établis depuis les années 1990 seront également abordés (boulevards et bastions, galeries souterraines etc.)

Photo du Bastion
Photographie des vestiges du boulevard Saint-Pry (crédit photo : Christopher Manceau)

Peu de temps après sa première mention au Xe siècle, le château de Béthune est joint d’un bourg qui s’entoure d’une enceinte. Au fil des siècles, les fortifications de la cité de Buridan se développent en fonction des nécessités défensives de chaque temps. On mentionnera le développement de l’enceinte médiévale depuis le XIIIe siècle dont l’emprise sera maintenue jusqu’au démantèlement. En l’espace de six siècles, de nombreuses formes défensives se sont succédées ou associées.

Plan de Béthune 1560
Bibliothèque nationale d’Espagne, plan de Bé-thune par Jacques de Deventer, v. 1560

Au XVIe siècle, au moment de l’apparition du célèbre « bastion », de nouvelles conceptions spatiales poussent à la création de témoignages figurés tels que les plans d’ingénieurs, de géographes ou encore de vues de ville destinées aux atlas de l’époque (Civitates Orbis Terrarum, Albums de Croÿ, Les conquêtes de Louis le Grand […]). Ainsi, à travers ces représentations, il est possible d’effectuer, à condition d’adopter un regard critique, un voyage dans le passé pour restituer différents états de la place forte. De même, nous pourrons replacer les différents ouvrages défensifs au sein de la ville actuelle, qu’ils soient encore en élévation ou non.

Plan de Béthune 1610
Archives départementales du Nord, plan de Béthune par Pierre de Cœulre (1610)

La conférence se concentrera alors principalement sur une période allant du XVIe siècle jusqu’au XIXe siècle bien que la situation antérieure sera tout de même abordée. Pour en présenter l’organisation et les reliquats, nous irons de secteurs en secteurs afin d’établir des repères spatiaux clairs pour tous.

Photo démantèlement remparts
Collection Musée d’Ethnologie Régionale, démantèlement de la porte du Rivage

Lien vers la page d’accueil : Les Amis du Musée de Béthune


Assemblée Générale 2022

Report de notre Assemblée Générale du Samedi 22 Janvier 2022.

La 52ème assemblée générale ordinaire s’est tenue le
SAMEDI 2 AVRIL 2022  à 14h30
à LA CHARITÉ- rue Fernand Bar- salle du 2ème étage.

Bureau de AduM
Une partie du Bureau

ORDRE DU JOUR

Accueil des participants

PARTIE STATUTAIRE

  • Rapport moral

L’assemblée s’était ouverte par la remise de la médaille d’honneur de la Ville à Michel Kubitowicz, concepteur et administrateur du site Internet.  Illustré par un diaporama, le bilan moral d’une année rétrécie par la pandémie a mis l’accent sur les interventions réalisées à la demande de la Ville : visites guidées de l’église Saint-Vaast, de la tour Saint-Ignace, de la rue de la Délivrance,  les déambulations de « Kiosque en culture » au jardin public, tec. « Le rôle d’une association, c’est aussi de servir son territoire », soulignait le président.

  • Rapport d’exploitation

Du rapport d’exploitation, présenté par le trésorier Jean-Claude Danré, on retiendra que l’association a investi dans  l’acquisition de matériel  informatique : (remplacement de l’ordinateur, achat d’un scanner vertical pour documents A3) et qu’elle a dû puiser dans ses réserves  pour compenser un déficit occasionné  par douze mois sans cotisations.

  • Élections au Conseil d’Administration

Membres sortants : Jean-Jacques BINOT- Bernard CARON- André DELHAYE- Christian LARIVIERE- Ginette LOISEAU- Pierre MAMONTOFF

Lors du renouvellement du tiers sortant du conseil d’administration, l’assemblée a réélu Jean-Jacques Binot, Bernard Caron, André Delhaye, Christian Larivière, Ginette Loiseau et Pierre Mamontoff.

INFORMATION IMPORTANTE :
Lors du conseil d’administration du mercredi 6 avril :

– Jean-Jacques BINOT, collectionneur, responsable de diverses expositions (Chapelle Saint-Pry, journées du patrimoine…),
– Christian LARIVIERE, coresponsable du Bulletin et de la Gazette,
– Daniel BRETTE, président sortant,
ont donné leur démission.
– Michel KUBITOWICZ, créateur et web-master du site, a fait part de sa décision de limiter drastiquement ses engagements.

DÉFENSE ET ILLUSTRATION DU PATRIMOINE HISTORIQUE :

  • Espace Philippe Decroix

Une équipe de quatre personnes travaille à l’aménagement de l’espace Philippe Decroix. Il occupera deux pièces du premier étage, avec fenêtre sur le bâtiment qui abritait l’atelier de l’artiste, a indiqué Bernard Caron. « Cet espace pourrait être considéré comme la figure de proue, le symbole de la mise en valeur du patrimoine local », poursuivait-il. « Grâce à un don de la famille Decroix, une exposition permanente de ses dessins, de ses sculptures pourra être envisagée. On y évoquera aussi ses nombreux chantiers. Actuellement, nous terminons la première phase du travail, la vérification de chaque dossier. Dans un deuxième temps, chaque dossier fera l’objet d’un inventaire d’archive qui sera numérisé. Une présentation audiovisuelle viendra ajouter de la vie à l’exposition permanente. »

Expo Philippe Decroix
Journées du Patrimoine 2021 : Expo Philippe Decroix
  • Les journées du patrimoine 2022

Les prochaines journées du patrimoine seront consacrées à la cité des Cheminots, a annoncé Bénédicte Caux. Pour son exposition, qui pourrait se dérouler à l’école Buisson, notre association est à la recherche de photographies et de témoignages. Les anciens de la cité des Cheminots souhaitant faire partager leurs souvenirs seront les bienvenus à la permanence bibliothèque chaque samedi de 9 h30 à 11 h 30 au 21, rue de la Délivrance.

  • Devenir du Musée régional d’Ethnologie
Photo réserve du musée
Réserve du Musée d’Ethnologie régionale de Béthune

Tour d’horizon amer du président s’interrogeant sur les raisons d’être d’une association fondée voilà un peu plus d’un demi-siècle. « Le musée n’a plus de conservateur depuis dix-sept ans.Lorsque j’ai entamé mon mandat, il y a neuf ans, neuf personnes y travaillaient encore. Il n’en reste que deux et demie. Nous sommes devenus les Amis des Musées des autres ! » Quant à l’horizon du manoir de l’Estracelles, il semble tout aussi bouché.
« Il n’y a effectivement que deux personnes et demie, ce qui n’est pas compatible avec le travail nécessaire à l’entretien, au maintien des collections», admit l’adjointe à la culture, qui y voit « un sujet brûlant ». La DRAC, annonçait-elle, a proposé de subventionner à hauteur de 60% la première année le recrutement d’un conservateur ou d’un assistant de conservation. Ce poste pourrait être créé à l’échelon de la communauté d’agglomération qui souhaite valoriser ses différents musées (de la chaussure à Lillers, de la mine à Auchel, Bruay et Noeux, etc.) « Pour l’instant, je n’ai pas de réponse », a coupé court l’adjointe qui ne s’est pas prononcée sur la suggestion d’implanter le musée à la Chartreuse de Gosnay ni sur celle d’installer les collections de gravures historiques à La Banque.

  • Devenir du manoir de l’Estracelles à Beuvry

Photo de L'Estracelles

L’exercice est devenu rituel  pour l’adjointe à la culture devant les Amis du Musée. Maryse Bertoux a passé en revue les futurs chantiers du patrimoine.

Mme Bertoux
Explications de Madame Bertoux lors de l’assemblée

Chapelle Saint-Pry.- Des travaux de charpente et de couverture (400 000 euros) y seront entrepris à la mi-juin.

Jardin public.- Il sera fermé à partir du 15 septembre pour démonter les grilles et les pièces du kiosque qui partiront en atelier pour être rénovés. Les deux stèles vides seront démontées.

Beffroi.- Il reste une dernière phase démarrée fin septembre qui concerne le carillon et la cabine du carillonneur. Les cloches manquantes seront fondues et installées avant la fin de l’année.

Hôtel de ville.-La rénovation de la façade démarrera en janvier quand le marché de Noël sera terminé. Dans un second temps, les vitraux intérieurs seront refaits et les fenêtres changées.

Eglise Saint-Vaast :-Il y en aura pour 10 millions d’euros. La municipalité avait envisagé de lancer le chantier en 2023 mais attendra encore un peu en espérant obtenir le classement de l’édifice aux Monuments historiques, ce qui permettrait d’obtenir des subventions plus importantes. Le nouveau directeur de la DRAC, Hilaire Multon, rencontré en décembre, s’est montré optimiste et a promis une réponse en juillet. Jusqu’en 2025, l’église sera mise sous cloche : un énorme parapluie sera installé au dessus du transept pour éviter les infiltrations d’eau..L’objectif est de réaliser les travaux, devant durer trois ans, avant le centenaire en 2028.

Daniel Brette
Le Président des Amis du Musée depuis neuf ans, Daniel Brette tourne la page

C’est sous des applaudissements nourris que s’est achevée l’assemblée  générale des Amis du Musée, samedi 2 avril, à la Charité. L’assistance debout  rendait hommage au président Daniel Brette venant d’annoncer qu’il tirait sa révérence

Cette déclaration du président restera le fait marquant de l’assemblée générale 2022, exceptionnellement amputée de son moment de convivialité. En descendant les escaliers de la Charité, des adhérentes commentaient à chaud : « On comprend que M. Brette  ait envie de souffler après toutes ces années. Nous le regretterons. »


La médaille d’honneur de la Ville à Michel Kubitowicz

Créateur et administrateur du site des Amis du Musée, metteur en page du bulletin et de la gazette, Michel Kubitowicz a reçu la médaille d’honneur de la Ville. En la lui remettant au nom du maire, Maryse Bertoux, adjointe à la culture a fait l’éloge d’un homme dont les compétences, la générosité, le désintéressement et l’espièglerie sont appréciés bien au-delà du cercle associatif. La représentante de la municipalité l’a félicité de contribuer au rayonnement de Béthune. Plus de 25 000 pages consacrées notamment aux musiciens aux architectes et aux peintres artésiens ont été visitées dans le monde entier depuis leur mise en ligne.

Remise médaille Michel

« Je suis un homme de l’ombre », a déclaré le récipiendaire avant de remercier Olivier Gacquerre d’avoir restauré des vestiges du passé et fait de Béthune une ville où un natif de Bruay a plaisir à vivre. Puis il a loué la formidable énergie déployée par Daniel Brette pour défendre la raison d’être du musée et il lui a exprimé sa reconnaissance pour sa confiance et ses encouragements constants. Enfin avant un facétieux clin d’œil à la mémoire de ses parents médaille d’honneur, eux aussi en 1995, pour leur 50 ans de bénévolat, il a salué en Annette Rimetz « une secrétaire irremplaçable » en invitant à venir goûter son café à la permanence du samedi matin au 21, rue de la Délivrance où se retrouvent les mémoires vivantes de la cité.


Lien vers la page d’accueil : Les Amis du Musée de Béthune


 

Sonnez trompettes, Dieux et Déesses

Une conférence d’Édith Marcq

Lundi 9 mai 2022 à 18 heures
au Théâtre de Poche, rue Fernand Bar à Béthune

Affiche Sonner trompettes
Affiche « Sonner trompettes » créée pour cette conférence

À l’occasion du 130e anniversaire du Palais des Beaux-Arts de Lille, inauguré le 6 mars 1892, notre conférencière vous propose, au printemps 2022, de rejoindre l’antique cohorte des dieux et déesses, augmentée des créatures de la « Forêt magique » bientôt révélée au musée lillois.

Illustration Dieux et Déesses

Rubens, Mignard, Coypel, Jordaens, les plus grands maîtres se sont tous inclinés devant ces immortels surpuissants à la beauté insolente.

Ces divinités trouveront un écrin magnifié par la « Forêt magique » installée dans le musée lillois pour Utopia, 6ème édition de Lille 3000.

tableau Davide Quayola
Davide Quayola – «Pleasant Places»_

La conférencière Edith Marcq

C’est ce que propose Édith Marcq : Rejoindre le domaine des dieux dans ce palais olympien, cent trente fois couronné ! au sein des expositions les plus attendues de la saison 2022 au PBA de Lille.

PBA Lille, Expo du 13 mai au 18 sept. 2022 : La forêt magique


Lien vers la page d’accueil : Les Amis du Musée de Béthune


L-M Cordonnier, l’infatigable bâtisseur

Une conférence de Benoît Cordonnier et Bruno Vouters

Lundi  31 janvier 2022 à 18 heures
Au théâtre de Poche, rue Fernand Bar à Béthune

Affiche Cordonnier
Affiche créée pour cette conférence

portrait Cordonnier

Cette conférence retracera l’immense travail de reconstruction de nos monuments après le désastre la guerre 1914-18 : Armentières, Bailleul, Béthune, Lille, Le Touquet… par cet architecte majeur du patrimoine local,  raconté par son arrière petit-fils, Benoît Cordonnier et par Bruno Vouters, auteur du livre « Louis Cordonnier, l’infatigable bâtisseur ».

L’église Saint-Vaast de Béthune, le Palais de la Bourse et l’opéra à Lille, les beffrois d’Armentières, Bailleul et Dunkerque, le mémorial de Lorette, les grands bureaux de Lens ou les villas du Touquet et d’Hardelot…

Mais aussi Notre-Dame-des-mineurs à Waziers, la ferme moderniste de Thumeries, la charmante église de Feuchy, ‘impressionnante basilique de Caudry, l’étonnant beffroi de Comines, l’hôtel de ville de Loos, la maison diocésaine de Merville, les étonnantes églises de Fleurbaix ou Lens, les cités ouvrières comme les maisons de maîtres…

Église de St Vaast en construction
Église de St Vaast de Béthune en construction
Eglise Saint-Vaast
L’église Saint-Vaast aujourd’hui
Quelle empreinte sur le territoire !

Au-delà de l’évocation des grands gestes architecturaux, au-delà des prouesses techniques et des ambitions esthétiques, les réalisations de Louis-Marie Cordonnier (et de son fils Louis Stanislas) sont replacées dans leur contexte urbain, économique, social, culturel, politique… Et humain, familial. Les voilà redevenues vivantes et personnalisées !

L-M-Cordonnier-au-travail
Louis-Marie Cordonnier au travail

Bruno Vouters a mené une vaste enquête et Benoît Cordonnier a accompli son chemin de mémoire. A travers ces multiples édifices, c’est la formidable intensité de l’histoire régionale qui refait surface. Profondément lié aux épreuves surmontées par sa région natale et aux temps forts de ses ambitions, Louis-Marie Cordonnier, fils d’architecte et père d’architecte, nous plongera dans l’inlassable quête d’identités qui anime nos territoires.


Le livre : Louis-Marie CORDONNIER l’infatigable Bâtisseur

Couverture livre Cordonnier

Avec ce livre, Bruno Vouters a mené une vaste enquête. Benoît Cordonnier a accompli son chemin de mémoire. Un captivant voyage, abondamment illustré. Au-delà de l’évocation des grands gestes architecturaux, au-delà des prouesses techniques et des ambitions esthétiques, les réalisations de Louis-Marie Cordonnier (et de son fils Louis Stanislas) sont replacées dans leur contexte urbain, économique, social, culturel, politique… Et humain, familial.

A l’issue de la conférence le livre sera en vente
et les auteurs pourront vous le dédicacer.


Gif masque 1

Consignes sanitaires en vigueur
Pass et port du masque obligatoire

respect des distances
le public devra être obligatoirement assis.

smiley masque 2

Lien Wikipédia : Louis-Marie Cordonnier


Lien vers la page d’accueil : Les Amis du Musée de Béthune


La Flandre sous Charles Quint

Une conférence de Christian Defebvre

Lundi 28 février 2022, à 18 heures
au Théâtre de Poche, rue Fernand Bar à Béthune

Affiche de la conférence
Affiche créée pour cette conférence
Portrait Charles Quint
Charles Quint 1500-1558

De 1515 à 1555, la Flandre n’est plus qu’une des provinces d’un vaste empire mais l’empereur, né à Gand, y est très attaché. Pour y avoir vécu, il connaît les susceptibilités des représentants de ce territoire. En s’imposant aux pouvoirs locaux et aux institutions représentatives, il mène une politique de centralisation monarchique.

Charles Quint va réussir à acquérir Tournai (1521) et diverses provinces des Pays-Bas actuels. Ces territoires nouvellement acquis, ajoutés à ce qui était les Pays-Bas bourguignons, vont constituer ce que l’on va appeler les 17 provinces (appelées également les “Pays-Bas espagnols”).

Carte des Flandres

Le bloc formé par les 17 provinces correspondrait, aujourd’hui, approximativement aux territoires de la Belgique (à l’exception de la Principauté de Liège, de la principauté de Stavelot-Malmedy et du Duché de Bouillon), du Grand-Duché du Luxembourg, des Pays-Bas actuels, ainsi que du Nord de la France.

Tout au long de son règne, Charles Quint a cependant deux défis majeurs à relever : contenir les ambitions de François 1er et tenter de restaurer l’unité de la Chrétienté.

Charles Quint reçu par François Ier au château de Chambord.
Quand François Ier veut éblouir Charles Quint avec Chambord – Chromolithographie du XIXe siècle

La Flandre est directement concernée par ces deux dynamiques conjoncturelles . . .

Une conférence qui vous fera revivre cette période particulière de l’histoire de la partie septentrionale des Hauts-de-France.

Poète et écrivain spécialiste de géographie du développement, d’histoire des Photo Christian Defebvrereligions et d’éducation civique, Christian Defebvre est aussi passionné d’histoire locale.
Directeur de collection d’ouvrages d’éducation civique il anime localement un cercle d’histoire locale, devient maire en 2001 puis vice président de la communauté de communes Flandre Lys et du pays Coeur de Flandre.


Lien vers Wikipédia : Charles Quint


Lien vers la page d’accueil : Les Amis du Musée de Béthune


Botticelli, victime des esthètes

Une conférence de Grégory Vroman

Lundi  15 novembre 2021 à 18 heures
au Théâtre de Poche, rue Fernand Bar à Béthune

Affiche Botticelli
Affiche « Botticelli » créée pour cette conférence

Le succès incontestable de Sandro Botticelli (1445-1510) de son vivant fut suivi d’une longue période d’oubli. C’est au XIXe siècle que le retour en grâce de son œuvre se réalisa, non sans ambiguïté : on ne retient plus que son aspect esthétique, en soulignant parfois l’étrangeté (la réserve d’user de la peinture à l’huile, le non-respect de l’anatomie ou de la perspective).

tableau "la naissance de Vénus"
Naissance de Vénus (1484-1486) – Musée des Offices de Florence
Tableau de Botticelli
Portrait de Simonetta Vespucci en nymphe (1475)

Né et mort à Florence, Botticelli fut brièvement appelé à Rome sur le chantier de la chapelle Sixtine mais passera quasiment toute son existence dans sa ville natale. Au service des Médicis, l’œuvre du peintre sera marquée par le milieu néo-platonicien ambiant, avant de subir l’influence de Savonarole à la fin de son existence.

Il s’agira au cours de cette conférence de Grégory Vroman de redécouvrir Sandro Botticelli.

Sandro_Botticelli_La calomnie d'Allelle
Sandro Botticelli – La calomnie d’Allelle (vers 1494-95)
Botticelli - portrait
Botticelli – Portrait de jeune homme

A ne pas manquer !

Exposition Botticelli

Musée Jacquemart-André, 158 boulevard Haussmann 75008 Paris,

du 10 septembre
au 24 janvier 2022.

Lien vers le site officiel
Musée Jacquemart-André

 


Lien vers la page d’accueil : Les Amis du Musée de Béthune


Belles en dentelles

Une conférence d’Édith Marcq

Lundi  11 octobre 2021 à 18 heures
au Théâtre de Poche, rue Fernand Bar à Béthune

Affiche de Belles en dentelles
Affiche « Belles en dentelles » créée pour cette conférence

Découvrez l’histoire fabuleuse et légendaire de la Dentelle de Calais-Caudry qui d’Angleterre vint s’installer en France, s’imposant, après quelques pérégrinations et un parcours mouvementé digne des plus grands romans, à Calais puis à Caudry.

Photo de rouleaux de dentelles

Ce tissu ajouré de luxe qui suscite les désirs les plus vifs et sublime naturellement les femmes sera adopté par Marilyn Monroe et Jackie Kennedy et magnifiera les plus grandes actrices telles Liz Taylor ou Greta Garbo jusqu’aux stars interplanétaires actuelles comme Madonna !

Ouvriers dans leur atelier

Ouvière enfant
le raccommodage
Ouvière enfant
A cette époque on faisait travailler les enfants . . .

Calais, Cité de la Dentelle, Voyage au cœur de la dentelle,
de septembre 2021 à juin 2022
Caudry, Musée des dentelles, Dessiner la Transparence,
de septembre à décembre 2021

Musée de la dentelle - Calais

Ci-dessous, 2 liens qui vous mèneront vers les sites officiels des musées.

Le musée de la dentelle à Calais : Cité de la dentelle

Le Musée de la dentelle à Caudry : Musée de la dentelle


Lien vers la page d’accueil : Les Amis du Musée de Béthune


Renoir Père et fils

Une conférence d’Édith Marcq

Lundi 5 octobre 2020 à 18 heures
au Théâtre de Poche, rue Fernand Bar à Béthune

Affiche Renoir Père et fils
Affiche « Renoir Père et fils » créée pour cette conférence

Renoir père

Pierre-Auguste Renoir dit Auguste Renoir, né à Limoges le 25 février 1841 et mort au domaine des Collettes à Cagnes-sur-Mer le 3 décembre 1919, est l’un des plus célèbres peintres français. Membre à part entière du groupe impressionniste, il évolue dans les années 1880 vers un style plus réaliste sous l’influence de Raphaël.

Renoir FilsJean Renoir, né le 15 septembre 1894 à Paris et mort le 12 février 1979 à Beverly Hills, est un réalisateur et scénariste français. Deuxième fils du peintre Auguste Renoir, ses films ont profondément marqué les mutations du cinéma français entre 1930 et 1950, avant d’ouvrir la porte à la Nouvelle Vague

Immense cinéaste, Jean Renoir était aussi le fils d’un immense peintre, Pierre-Auguste Renoir. A ce titre, ils occupent une place exceptionnelle, sans doute unique, dans l’histoire de l’art, qui suscite encore aujourd’hui fantasmes et interrogations.

Renoir Père et Fils
Photo-montage Michel-K

Comme sur les toiles des impressionnistes, le réalisateur capte au plus près le mouvement des éléments – le clapotis de l’eau, les arbres dans la brise – et multiplie les effets de flou. Plus qu’une influence, c’est un véritable hommage rendu par le fils à ce père.

Renoir et son fils
En 1915, Jean Renoir revient du front et retrouve son père, Auguste Renoir.

Quelle relation artistique entretenait Jean Renoir, réalisateur mythique de La Règle du jeu, avec son père Pierre-Auguste Renoir, maître de l’impressionnisme ?
Comment le « fils de » a géré cette écrasante filiation et imposé son prénom au firmament du septième art ?

Photo Edith MarcqC’est ce que nous propose de découvrir Édith Marcq lors de sa prochaine conférence  au théâtre de Poche . . .

photo-montage Renoi pére et fils
Photo-montage Michel-K

Dernières dispositions imposées par la Ville pour assister à la conférence

du gel hydroalcoolique sera mis à votre disposition à l’entrée du Poche.
port du masque obligatoire en permanence.
respect des distances.
aller prendre place immédiatement.
ne pas former de regroupements à l’intérieur.
le public doit être obligatoirement assis.
sortir par la porte de secours au fond à gauche.
jauge maximale autorisée : 76 personnes.

La responsabilité du président des Amis du Musée est engagée en cas de non-respect de ces dispositions réglementaires.

Biographie d’Auguste Renoir : Auguste Renoir

Biographie Jean Renoir : Jean Renoir


Lien vers la page d’accueil : Les Amis du Musée de Béthune


Monseigneur Henri Dutoit

Une conférence de Cyril Hermant

Lundi 4 mai 2020 à 18 heures [Reportée en raison du confinement]
au Théâtre de Poche, rue Fernand Bar à Béthune

Monseigneur Henri Édouard Dutoit, Évêque d’Arras, de Boulogne sur mer et de Saint-Omer (1931-1945), face aux tourments pendant la Seconde Guerre.

Portrait de Mgr

Depuis environ 75 ans, Mgr Henri-Edouard Dutoit (1873-1953) est connu comme l’un des évêques français durant la Seconde Guerre mondiale a avoir eu une attitude « pro-Vychiste » et « pro-Maréchaliste », ce qui a pour conséquence de le montrer comme un prélat collaborateur.
Si les anciens archivistes diocésains – nous pouvons mettre en avant Léon Berthe – ont longtemps refusé l’accès à la plupart des archives concernant Mgr Dutoit, la mémoire collective et les passions encore vives accentuent cette image d’un évêque collaborateur.

Au travers de cette conférence, le conférencier vous propose une étude de ses attitudes et de ses actions durant la Seconde Guerre mondiale qui permet, entre autres, de voir et comprendre la pensée d’un homme d’église qui, sans renier ses sentiments patriotiques, a considéré l’avènement du Maréchal Pétain comme une « divine surprise » (Cardinal Gerlier) et l’opportunité de refaire la France chrétienne.


Lien vers l’affiche Cliquez ici Mgr Dutoit

Lien vers la page d’accueil : Les Amis du Musée de Béthune


Les fouilles en Artois

Une conférence de Christopher Manceau

  avec les archéologues de la communauté d’agglomération

Lundi 15 juin 2020 à 18 heures [Reportée en raison du confinement]
au Théâtre de Poche, rue Fernand Bar à Béthune

Tour Saint-Ignace
La tour Saint-Ignace en rénovation

Un rendez-vous avec l’équipe scientifique qui a exploré la tour Saint-Ignace et qui a été missionnée par la DRAC pour intervenir sur le site du 21, rue de la Délivrance.

Notre siège en travaux
Notre siège en travaux

La page est succincte pour le moment, en attente d’informations complémentaires des archéologues de la communauté d’agglomération . . .

 


Lien vers la page d’accueil : Les Amis du Musée de Béthune